Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (3)

Modérateur: pcn

Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (3)

Messagepar Chris12 » Sam 18 Mai 2019 15:51

De Mhamid, porte du désert à Chefchaouen, dans le Rif

Samedi 27 avril (jour 14)
Nuit presque blanche, à cause un peu de la chaleur, mais surtout à cause des ânes qui gueulent (comme des ânes, précisément) à chacun leur tour tout au long de la nuit ! Et c'est sans compter le muezzin qui s'y met aussi à 5h00 du mat. Aujourd'hui nous avons par l'intermédiaire de Jamal loué un 4x4 pour aller dans le désert. Mais le véhicule vient automatiquement avec un chauffeur et un guide. Ça coûte une petite fortune et ça ne correspond pas du tout à notre façon de voyager, mébon, pas le choix si on veut voir le désert.
64km de piste dans un désert de cailloux pour la plus grande partie. Arrêt à un camp de nomades, puis à l'oasis sacrée. Arrêt suivant à notre but : la dune de Chegaga où est prévu le bivouac. Cet endroit est superbe, dommage que ce n'était pas comme ça tout du long. Notre guide prépare le repas : salade marocaine, brochettes et fruits qu'on mange dans une des tentes. Puis la sieste, avant de grimper la dune de Chigaga. Elle fait 150m de hauteur, pas tant que ça, mais avec la chaleur, le sable brûlant et le vent, ce n'est pas si facile. Très beau paysage de dunes là-haut, ça valait le coup.
Le retour passe heureusement par une autre piste, plus intéressante.
Ce soir, on se couchera tellement crevés que ni les ânes, ni le muezzin ne nous empêcheront de dormir !

Notre guide dans les dunes de Chegaga
Image
Cela fait quand même beaucoup d'espace perdu, tout ce sable :wink:
Image
Le bivouac : ces tentes abritent aussi des touristes qui découvrent le désert à dos de dromadaire.
Image

Dimanche 28 avril / jour 15
Pas question pour nous de rester un jour de plus dans le campement de Jamal : nous reprenons la route ce matin pour ce qui est bien la première étape sur le chemin du retour. Nous démarrons tôt pour parcourir les 420 km qui nous séparent de Tinghir. Nous refaisons donc en sens inverse toute la route par Zagora et Ouarzazate, ce qui n'est pas pour me déplaire, tant les paysages sont beaux.

C'est passé à ça…
A Ouarzazate, on oblique vers l'est, et ça roule, ça roule… Soudain, à l'entrée d'une courbe à droite sans visibilité, on se retrouve face à un gros 4X4 noir tous feux allumés en train de doubler un autre véhicule ! Coup de frein – inutile – dans la même seconde, j'avise que le bas-côté est praticable, j'y jette le panier d'un coup de guidon et… je ferme les yeux. J'imagine que le « doublé » a dû freiner pour permettre à l'autre enfoiré de se rabattre violemment, et c'est passé, mais notre aventure a bien failli se terminer là.
Parlons de sécurité routière au Maroc : le danger est partout, mais le pire ne vient pas des piétons, animaux, charrettes qui divaguent dans tous les sens, mais de chauffards qui s'arrogent le droit de passer en fonction de la taille et du luxe de leur véhicule. Les virages à gauche sont systématiquement coupés, les lignes continues, c'est pour le symbole. Si vous roulez au Maroc, la plus grande vigilance est de mise quand arrive devant vous un pick-up surchargé ou un camion : il faut vous attendre à ce qu'un – comment dire ? - entreprenne de le doubler, et… inch'allah !
Nous arrivons à Tinghir sous un ciel menaçant et trouvons facilement notre hôtel : la Kasbah (original, comme nom), 3 étoiles, enfin surtout pour le side qui se retrouve dans un garage couvert et gardé ! Pour nous, c'est enfin l'occasion d'une bonne douche après notre séjour en conditions minimalistes. Je gare l'attelage auprès de quatre couples de motards portugais très sympas, tous fans de notre équipage, et on tape la discute malgré les problèmes de langue.
A propos des motards rencontrés ou simplement croisés sur les routes, très nombreux à partir de Marrakech : quasiment que des grosses BMW Adventure avec eau et gaz à tous les étages, quelques KTM et Africa Twin dernier modèle, une paire (littéralement) de Transalp et Africa V-twin, mais sinon, c'est la course aux armements : mais où sont les motards qui partaient à l'assaut de l'Afrique à bord de gros monos XT, DR ou XL ? Il y a pourtant moyen de voyager sans claquer au minimum 25.000 boules dans un engin bourré d'électronique ! Mébon, autres temps, autres mœurs, hein ? J'ai souvent enragé de faire signe à des guignols qui ne daignent pas répondre, mais c'était quand même une minorité. La palme de l'indifférence revient à trois quinquas bmwistes immatriculés dans le 31, donc « occitanistes » comme nous et logeant dans le même hôtel que nous, qui sont passés à trois mètres de moi en train de charger le side, sans un signe, sourire ou regard.

Lundi 29 avril (jour 16)
Nous nous mettons en route ce matin pour les Gorges du Todra. Pas de déception, toujours aussi spectaculaire ! Par contre, beaucoup trop de monde à notre goût, dans les endroits étroits, c'est même l'embouteillage.

Image
Image
Image
Ce sont les femmes qui bossent le plus dur, dans ce pays aussi :?
Image

Retour à Tinghir pour le repas de midi. Comme il nous reste une bonne partie de l'après-midi, nous décidons de partir aux Gorges du Dadès, qui étaient prévues pour demain. On en avait gardé beaucoup moins de souvenirs, pourtant le spectacle est tout aussi grandiose. Pas de chance avec la météo par contre : ciel tout gris, qui se solde par une bonne pluie pour le retour à l'hôtel.

Image
Et au fond, coule le Dadès :
Image
Bon, ben, ce qu'on a monté, va falloir le resdescendre :
Image

Mardi 30 avril / Jour 17
On the road again ! Soleil et chaleur sont de retour, heureusement.
Longue route plate et monotone de Tinghir à Er Rachidia, nettement plus pittoresque quand on aborde les Gorges du Ziz ! Nous longeons d'abord le lac de barrage d'Er Rachidia, beau contraste entre le bleu éclatant du lac et la montagne aride. Tajine poulet citron en route.

Les tapis sont lavés dans l'oued, puis mis à sécher sur les rochers.
Image
Non, ce n'est pas un mirage, mais le lac du barrage d'Er Rachidia
Image
Les gorges du Ziz
Image
Image

Incident technique (déjà raconté dans un autre post)
Sur nos routes au Maroc, plein de gués à franchir - à sec, toujours des endroits où le side décolle un peu si on les passe à 80 - 90.
Comme d'hab, je me mets debout sur les repose-pieds et, au moment où l'attelage retombe, j'ai l'impression que je vais perdre le contrôle, tout le bazar file à gauche, je rattrape et je me dis que ce vent latéral est vraiment fort, et en même temps, je sens bien que quelque chose ne va pas... Pas de bruit suspect, et en ralentissant, je me demande si je n'ai pas un pneu en train de se dégonfler. Je ralentis encore, et je sens bien que c'est mou. Coup de bol, on entre en ville de Midelt et je me gare sous un arbre. Le tour de la moto : les pneus sont bons, un peu de jeu dans le roulement de la roue du panier, mébon !
Je repasse devant la moto pour repartir et là, le choc : fixation d'un amorto avant cassée ! BTR cassée dans son filetage sur le bras oscillant !
On se met en quête d'un atelier de mécanique générale, un type offre de nous conduire ; on tombe d'abord sur un gars qui se propose de retirer le bout cassé en soudant - sans résultat. On va ailleurs pour faire faire ce que je voulais : percer à travers tout et mettre un boulon. Ce qui sera fait, non sans mal. J'ajoute que l'opération nous a coûté 100 dirhams = 10 € et que les ateliers approchés ont cessé toute autre activité pour s'occuper de nous.

Le gars travaillait avec des outils de récup : sa perceuse n'avait plus d'interrupteur, un gars derrière lui, branchait et débranchait à la demande.
Image

Deux heures après la découverte du problème, c'est reparti et sans traîner, si on veut arriver à Azrou avant la nuit à 125 km de là. Le paysage change bientôt complètement : du vert, des arbres, des forêts, des maisons à toits pentus et la température bien plus fraîche. On arrive finalement à la nuit tombée. Anny repère une belle chambre d'hôtes sur booking.com “ la Maison Duffal”, tenue par un couple de franco-marocains. Ils font aussi les repas, que du fait maison bio, quel plaisir de manger du bon ! On recommande sans réserve !
400km aujourd'hui ; la météo ne s 'annonce pas terrible pour demain, mais au lit ! Assez d'émotions pour cette journée.

Mercredi 1er mai / jour 18
Grand soleil finalement ce matin, on réserve pour une nuit de plus. Petite balade à pied en ville : assez inintéressant. C'est le 1er mai ici aussi, on assiste à un petit rassemblement de la CDT !
Nous décidons de partir en side-car dans la forêt d'Azrou, connue pour les singes qui s'y baladent en liberté. Effectivement nous ne manquons pas d'en voir. Tout est vert, paysage très dépaysant après ce qu'on a connu dans le sud.
Puis direction les Sources de l’Oum-er-Rbia, par une route peu fréquentée, complètement défoncée sur des kilomètres. Juste des ânes, des moutons, quelques bergers (bergères), et des gamins qui se jettent presque dans nos roues pour réclamer un stylo, un bonbon, un dirham… Le temps devient soudain noir et voilà qu'éclate un orage. Je me gare sur le bas-côté, capote pour le side et grand parapluie pour moi. Tonnerre, éclairs et averse de grêle !
On redémarre quand ça se calme et après 60 km, quand nous arrivons aux Sources, je suis quasi-sec. Une quantité de voitures, de bus (venus par une autre route), un monde pas possible où nous sommes les seuls étrangers. On accède aux sources par un chemin de terre. Le débit de l'eau est impressionnant. Des tas de paillotes permettent aux Marocains de se mettre à l'ombre pour le déjeuner ou la sieste. Il faut payer une obole de 3 dirhams (30 centimes !) pour accéder à la cascade. Au retour, premier pique-nique de notre séjour, au pied d'un cèdre.

Des nids d'autruches sur cette route :
Image
Coriace, celle-là, j'ai eu du mal à la doubler !
Image
Les paillotes
Image
Image
Deux tronches sur un pseudo :
Image

Séquence émotion/connerie (déjà raconté dans un autre post)
Quand j'ai acheté la Gold 1100 il y a une dizaine d'années, son vendeur m'a refilé la clé de contact au bout d'une chaînette qu'il attachait au câble d'embrayage, parce que le contacteur - fatigué, sans doute - permettait de retirer la clé, moteur tournant. Il avait même eu le souci de perdre la clé en roulant - d'où la chaînette.
Je me suis fort bien accommodé au système et j'ai toujours dûment attaché la chaînette au câble d'embrayage, des centaines de fois minimum... jusqu'à aujourd’hui.
Arrêt pour une photo, couper le contact, tiens, la clé n'est pas à son poste, et aaaaaaaaahhhhhhhhh horreur : la chaînette n'est pas attachée au câble d'embrayage ! C'est pas possible ! Demi-tour en direction du lieu du pique-nique, à une quarantaine de kilomètres de là, moi debout sur les repose-pieds, tous les deux scrutant la route et les bas-côtés, en particulier dans les zones où des autruches apparemment font des nids sur le tarmac. Nous voilà revenus au dernier endroit connu, et rien de rien. Re-demi-tour, on refait les 40 bornes dans l'autre sens, en y croyant encore moins qu'avant, d'autant que l'orage qui menaçait depuis un moment a décidé de passer de la menace aux actes. Le retour au gîte se fait en cogitant à la stratégie à adopter dès demain matin.
En arrivant au gîte, le ventilo tournait, et quand j'ai arrêté le moteur avec le kill switch, le ventilo a continué puisque je ne pouvais pas couper le contact. J'ai donc relancé le moteur pour éviter de vider la batterie. Et Anny qui me dit d'essayer avec une autre clé (les bonnes femmes, elles disent que des bêtises) et elle me tend la clé de la chambre, du type à bout carré. Je la présente dans le contacteur et bien sûr, elle ne s'enfonce que de 2 ou 3 millimètres. Je tourne......... Le contacteur se met sur la position "accessoires" et le contact se coupe !!! Je tourne dans l'autre sens et remets le contact : sauvé !!!
Dans ma tête : demain, y aura plus qu'à percer le verrou de la trappe de réservoir et celui du coffre du side. Et là, qu'est-ce que je fais à votre avis ?
Je tourne le contacteur sur la position OFF, et maintenant, plus rien à faire : le contacteur ne veut plus tourner !!! Comment peut-on être aussi con ?
Anny, qui décidément n'en rate pas une, me suggère d'inspecter l'intérieur du carénage - sait-on jamais. Ouais, l'espoir fait vivre, dit-on, et c'est vraiment sans conviction que je dirige le faisceau de la torche vers les entrailles de la bête pour y voir.....… un bout de chaînette, puis avec l'aide des doigts de ma fée, la clé de contact en compagnie de celle du coffre du side.
Bon, ben, ça mérite bien un bisou, non ?
Quelle journée, put… ! Qui se conclut par un excellent repas servi par nos hôtes, digne d'un restau gastronomique. Dehors, il fait un vent de ouf, la pluie n'est pas loin, je bâche la moto et on décide de partir demain matin en dépit de prévisions pas terribles pour les deux jours à venir.

Jeudi 2 Mai / jour 19
Réveil sous la pluie, comme annoncé. Après un excellent petit déj, il faut bien reprendre la route, pour l'étape la plus courte du voyage, Fès, à 80 km, pour y passer les deux jours de mauvais temps prévus.
Arrêt à la forêt de cèdres d'Ifrane. Le célèbre cèdre Gouraud qui était si majestueux il y a 40 ans, est mort et perd des branches à chaque coup de vent !
Nous faisons finalement la route jusque Fès en évitant à peu près la pluie. Arrivée à notre nouvel hôtel choisi ce matin (4 étoiles !), qui s'appelle Dar Aliane. Charmant, très typique, la chambre donne sur le petit jardin intérieur, oasis de calme malgré la proximité du centre. On recommande cet endroit.
Puis à pied vers la vieille ville, la Porte du Palais Royal, le quartier juif, le jardin Jnane Sbil (Palais et Jardins andalous). On s'y repose un moment avant de plonger dans la médina.
Finalement il a fait lourd toute la journée, seulement quelques gouttes de pluie en soirée.

La nouvelle Batmobile ?
Image
Image
Image
Forêt de paraboles sur la médina
Image
Joli !
Image

Vendredi 3 mai / jour 20
On nous avait annoncé la pluie pour toute la journée, mais grand ciel bleu et soleil ce matin.
Après le petit déj à l'hôtel, “petit taxi“ jusqu'au centre (3 à 4 km pour 1,50€), et retour dans la médina. C'est vendredi, au moins 60% des échoppes sont fermées, mais il en reste bien assez.
Visite du musée des arts du bois, Mosquée Karaouiyne, Mausolée Moulay Idriss, Medersa Seffarine. La médina de Fès est certainement la plus authentique du Maroc, mais il est à souhaiter qu'il n'y ait jamais de tremblement de terre : beaucoup de bâtiments, heureusement pas très hauts, ne tiennent que parce qu'ils sont lourdement étayés les uns contre les autres, c'est effarant.
Retour au calme de l'hôtel après un temps superbe toute la journée !


Samedi 4 mai / jour 21
Aujourd'hui, nous quittons Fès direction le nord et Chefchaouen avec un détour vers l'ouest pour passer à Sidi Slimane, là où nous avons travaillé il y a 43 ans.
Nous reconnaissons immédiatement le Lycée BIRD, mais pas les alentours : à l'époque, les élèves faisaient pour la plupart 4 – 5 km à pied pour rejoindre l'établissement, situé au milieu des champs d'orangers. Maintenant, la ville s'est agrandie jusqu'au lycée !
Passage ensuite dans la rue où on a habité la 1ère année. On croit reconnaître notre appartement, il a pris 40 ans et n'est pas reluisant. La ville a certes changé, et il y a bien un Carrefour market, une avenue un peu plus moderne, sinon c'est toujours le même souk.
Nous prenons maintenant la route pour Chefchaouen, la ville bleue.
On y arrive sous le soleil. Une fois installés à l'hôtel, nous descendons à pied à la médina. On se croirait dans un décor de dessin animé, et on s'y promène avec plaisir, pas harcelés du tout pour une fois !


"Notre" lycée : c'était pire avant, pas toujours de porte, ni de fenêtre ou de tableau dans les classes ; là, ça a l'air mieux.
Image
C'est tout comme avant !
Image
La ville bleue mérite bien son surnom.
Image
Image
Image
Image
Voilà qui est original !
Image

A bientôt pour la suite et fin, mais si vous en avez marre, dites-le moi vite ! :wink:
Take a ride on the wild side - Loup Raide
Avatar de l’utilisateur
Chris12
 
Messages: 174
Enregistré le: Dim 22 Mai 2016 16:48
Localisation: Villefranche de Rouergue (12)

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (3)

Messagepar Denis03 » Sam 18 Mai 2019 17:22

Non non surtout ne t’arrêtes pas envoies des photos :D
Denis03
 
Messages: 916
Enregistré le: Dim 6 Jan 2019 18:19
Localisation: 03270 hauterive
    Voir la position géographique du membre

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (3)

Messagepar pierrot 88 » Sam 18 Mai 2019 17:27

un plaisir de te lire , vivement la suite !!!! :wink:
le vosgien
Avatar de l’utilisateur
pierrot 88
 
Messages: 232
Enregistré le: Lun 5 Aoû 2013 8:37
Localisation: memenil 88600 (les vosges)
    Voir la position géographique du membre

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (3)

Messagepar solexnihilo » Dim 19 Mai 2019 10:53

toujours un plaisir, ne t’arrête pas en si bon chemin ;-)
Pas de bras, pas de chocolat

BOB un 1000 GTR Jeaniel condor, parti chez Brice,puis Zig, un 1300 XJR attelé à un Jok' parti en Bretagne, un Ural sur une BMWoué, et puis ???
Avatar de l’utilisateur
solexnihilo
 
Messages: 1919
Enregistré le: Ven 3 Juin 2016 19:26
Localisation: Caen Calvados 14

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (3)

Messagepar eltarmo » Dim 19 Mai 2019 12:26

Super périple, ca me donne envie... ...de voir la suite aussi évidement :)
Qd il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème...
Avatar de l’utilisateur
eltarmo
 
Messages: 1666
Enregistré le: Ven 16 Nov 2007 13:34
Localisation: Aniane (34)

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (3)

Messagepar picolino » Lun 20 Mai 2019 12:25

Au top...
Merci pour ce bol d air :)
Et superbes photos.
2 solos
DUCATI 900SSie 90 000 kms
HONDA 500CB cafra 135 000 kms

11R attelée DJ en cours de rénovation
picolino
 
Messages: 220
Enregistré le: Mer 20 Déc 2017 8:48
Localisation: LA ROCHELLE

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (3)

Messagepar domst3 » Lun 20 Mai 2019 22:19

Super voyage :D
Avatar de l’utilisateur
domst3
 
Messages: 561
Enregistré le: Ven 1 Fév 2013 23:13

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (3)

Messagepar Brice » Jeu 23 Mai 2019 7:07

whaou c'est Naji sur la dune chegaga ...super mec
Avatar de l’utilisateur
Brice
 
Messages: 211
Enregistré le: Mar 11 Aoû 2009 12:40
Localisation: Clairvaux les lacs
    Voir la position géographique du membre

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (3)

Messagepar Chris12 » Jeu 23 Mai 2019 12:40

Brice a écrit:whaou c'est Naji sur la dune chegaga ...super mec


C'est vrai, mais Naji reconnu sur le forum du SCCF, whaou !!!!!!!!!!
Take a ride on the wild side - Loup Raide
Avatar de l’utilisateur
Chris12
 
Messages: 174
Enregistré le: Dim 22 Mai 2016 16:48
Localisation: Villefranche de Rouergue (12)

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (3)

Messagepar Brice » Jeu 23 Mai 2019 19:29

Image
Avatar de l’utilisateur
Brice
 
Messages: 211
Enregistré le: Mar 11 Aoû 2009 12:40
Localisation: Clairvaux les lacs
    Voir la position géographique du membre

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (3)

Messagepar Brice » Jeu 23 Mai 2019 19:31

je pense que nous nous sommes loupé de peu
Avatar de l’utilisateur
Brice
 
Messages: 211
Enregistré le: Mar 11 Aoû 2009 12:40
Localisation: Clairvaux les lacs
    Voir la position géographique du membre

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (3)

Messagepar joys » Dim 26 Mai 2019 18:18

ça donne vraiment envie de partir en echapée las bas tout ce récit et ces photos
joys
Avatar de l’utilisateur
joys
 
Messages: 685
Enregistré le: Mar 19 Avr 2016 13:53
Localisation: haute marne
    Voir la position géographique du membre

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (3)

Messagepar Chris12 » Dim 26 Mai 2019 20:27

joys a écrit:ça donne vraiment envie de partir en echapée las bas tout ce récit et ces photos


Bein, c'est un petit peu ça l'idée, mais faudrait qu'on m'explique pourquoi le 3ème épisode a deux fois plus de vues que le 2ème :?: :!: :?:
Take a ride on the wild side - Loup Raide
Avatar de l’utilisateur
Chris12
 
Messages: 174
Enregistré le: Dim 22 Mai 2016 16:48
Localisation: Villefranche de Rouergue (12)


Retourner vers Compte Rendu de sortie,balade,ou vacances

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron